Chaos, diplomatie et invasion


Taizu
(960-976)


Renzong
(1022-1063)


Gaozong
(1127-1162)


Khubilai
(1279-1294)

Cinq dynasties : 907 – 923

La croissance économique et sociale a consolidé la dynastie Tang pendant les années de désunion, connues également comme période des Cinq Dynasties. Des guildes d’artisans ont été créées pour la première fois et l'argent papier a été introduit pendant cette période. Non seulement cinq dynasties de courte durée sont apparues pendant cette période, mais dix états indépendants ont été également formés, principalement en Chine méridionale.

 

Dynastie Song  :
Song nordique  : 960 - 1127

Pour éviter les problèmes auxquels le gouvernement Tang fut confronté, la dynastie Song nordique a fait en sorte que les militaires soient subordonnés au gouvernement civil. Les examens pour la fonction publique ont été étendus de sorte que le gouvernement avait un flot continu de jeune talent. Les Song réorganisèrent le gouvernement impérial, centralisant le contrôle de la dynastie dans la capitale  laissant celui ci en grande partie inchangé. L'éducation et la littérature se sont épanouie, et l'économie continua à progresser

Les militaires Song,  n'étaient pas très puissants, et signaient fréquemment des traités pour finir les combats. Dans les traités ils y avaient  des conditions exigeant que les Song versent des paiements aux ennemis qu'ils avaient combattus.  L’augmentation de la population s’est accompagnée d’ une plus grande croissance économique. Les militaires recevaient une grande partie du revenu annuel pour la défense des frontières. La dynastie Song du nord est tombée en raison des différences d’opinions parmi les bureaucrates civils.
En 1069, le jeune empereur Song a nommé Wang An-shih  son conseiller en chef. Wang a provoqué de grands changements au sein du gouvernement. Il a proposé des plans pour augmenter les recettes publiques, diminuer les dépenses, et  renforcer les forces militaires. Wang An-Shih s'était rendu compte que le gouvernement devait sa richesse aux paysans, et que plus les paysans seraient riches, plus le gouvernement le serait également. Ainsi, Wang a présenté des réformes agraires donnant des parts égales de terre aux fermiers, des prêts aux cultivateurs, et instaura un impôt progressif sur la richesse. Des parties du plan de Wang furent adoptées, mais certaines ont rencontré l'opposition bureaucratique.

Song méridionale  : 1127 - 1279

En raison de leur faiblesse, les Song firent une alliance avec une dynastie Chin (1122-1234) du nord de la Manchourie. Après la défaite de leurs ennemis mutuels, les Chin se retournèrent contre les Song. Ceci les a forcés à reculer et à former une nouvelle capitale dans le sud en 1135. Cette nouvelle dynastie Song a surpassé de très loin l’ancienne. Les accomplissements économiques et intellectuels ont progressé tandis que l'ancienne dynastie  au nord se délabrait lentement. La dynastie n'a montré aucun signe interne d’effondrement, mais sa chute provient de nombreuses années de luttes violentes contre des forces supérieures.

   
Genghis Khan

En 1206, toutes les tribus mongoles se sont rassemblées à Karakorum en Mongolie extérieure pour confirmer l'unité mongole sous le commandement de Genghis Khan. Bientôt, les mongols commencèrent à conquérir les territoires environnants pour former le plus grand empire de cette époque.  Genghis Khan captura la dynastie Chin de  Mandchourie. C'était la dynastie qui avait repoussé les Song hors du nord. Les Song du sud n'ont pas été capturé avant 1279, quand le petit-fils de Genghis Khan, Kublai Khan, a pris le pouvoir.


Art dans la dynastie Song:  La peinture de paysage est devenue bien plus raffinée dans la dynastie Song qu'elle ne l’était sous les Tang. Les artistes ont continué à employer des lignes simples pour créer des vues impressionnistes de montagnes, de fleuves, et d’arbres, essayant d'employer le moins de lignes possibles et travaillant habituellement avec de l'encre noire. Les artistes ont  appris à montrer les distances en brouillant les contours et en enveloppant de brouillard les lointains sommets des montagnes.
Ils ont  peint des personnages, mais ils étaient petits et sans importance ; la nature était le vrai sujet, elle trouvait sa place dans les idées philosophiques Taoïstes et confucéennes,(la manière dont le monde fonctionne). Il était important pour ces artistes de montrer comment la nature et l'homme travaillaient ensemble dans la paix.
Aux environs de 1200 après JC, les artistes reproduisent de plus petits objets : une fleur,  un oiseau, ou une feuille , en utilisant le moins de lignes possibles, en évitant les détails.
Un des artistes les plus renommés pour ces peintures de fleurs était l'empereur Hui-tsung. Il a ouvert une école,  fréquentée par beaucoup de jeunes artistes qui devinrent eux-mêmes  célèbres.
 Les peintres  bouddhistes Zen de la dynastie song  essayèrent  de reproduire la notion de calme de sérénité et de paix avec une touche rapide et sobre.

.



Dynastie Liao : 916 - 1125

La dynastie Liao était un régime établi par la tribu de Khitan (Qidan).
Le groupe ethnique de Khitan était une ancienne tribu nomade qui habitait en Chine du nord. Ils ont été mentionnés pour la première fois dans les écrits en 389 pendant la période Wei nordique. Au début du 7ème siècle ils ont cherché à établir leur propre état sur la frontière de la Chine mais ont échoué en raison de la forte résistance des Tang (618 - 907). En conséquence, les peuples Khitan ont été subordonnés aux lois chinoises. Après le déclin des Tang, la peuplade Khitan a fréquemment attaqué ses voisins, capturant les peuples d'autres états et augmentant rapidement en puissance.

En 916, Yelu Abaoji, le chef de la peuplade Khitan, établi le royaume Khitan et s'est proclamé  empereur.  Deux ans après, Yelu Abaoji localisa sa capitale au nord du fleuve Xar Moron et lui a donné le nom de Huangdu (Capitale Impériale). En 1066, l'empereur Daozong a restauré le nom « Grand Liao ».
Après la fondation du royaume, Abaoji a progressivement conquis peuplades voisines. En 926, il conquit l'Uigurs dans le Ganzhou ainsi que l'état de Bohai. L'empereur Taizong (Yelu Deguang), régna de 926 à 947. Pendant cette période, la dynastie Liao s’étendit jusqu’à la frontière mongole et la Mandchourie, ainsi qu’aux seize préfectures au-dessous de la Grande Muraille. Ce secteur sud de la Grande Muraille était resté hors de contrôle des chinois pendant plus de 400 années. Ceci constitua une  dangereuse menace pour la dynastie Song (960 -1127). La région servi comme  centre d'échange culturel entre les Chinois et  nordiques . Après obtention des seize préfectures, le Liao fonda sa capitale  à Yanjing sur l'emplacement de l’actuelle Beijing (Pékin). Prenant Beijing comme base, le Liao a commencé son expansion vers les plaines centrales. En 946 ils prirent Kaifeng, la capitale de la dynastie Song et continuèrent à attaquer les troupes  du gouvernement civil de Song. En raison de la forte résistance dans les plaines centrales, la tentative a été abandonnée. Après l'empereur Taizong, les conflits politiques troublèrent la cour de Liao jusqu'au règne de l'empereur Jinzong. A la mort de l'empereur Jinzong,c’est son fils âgé de 12 ans Yelu Longxu ( Shengzong)qui lui a succédé sur le trône. Le nouvel empereur étant trop jeune pour conduire les affaires de l'état, l’impératrice Xiao, sa mère, pris le contrôle de  la cour. Elle nomma Yelu Xiuge  général en chef, lanca une guerre qui anéanti l'armée Song en 987. Dès lors, la guerre entre les deux pays ne s'est jamais arrêtée.
En 1104, Liao lança encore une guerre et l’année suivante, fatigués des escarmouches incessantes avec les peuplades nomades, les Song proposèrent le Traité de Shanyuan avec le Liao. Ce traité exigeait du Liao de garder les frontières en paix pour les Song. En retour, les Song durent payer un tribut annuel au Liao.
La conclusion du Traité de Shanyuan était le point central dans les relations entre les Song et le Liao. Par la signature du Traité  ce fut la première fois que le Liao forçait les Song a reconnaître leur légitimité (ils se considéraient comme les héritiers naturels de la  politique dominante en tant que royaume central). Après de nombreuses années de combat, les Song et le Liao ont finalement décidé de négocier la paix. Cette relation a duré jusqu'en 1125, quand les Song ont cassé le traité en invitant le Jin à attaquer le Liao. Après la signature du traité la nature des rapports entre ces deux états a changé et est passé d'une  rivalité purement politique  à une rivalité  fraternelle. Pour la première fois dans l'histoire chinoise il y avait deux Fils du Ciel, chacun reconnaissant l'autre. La dynastie Liao, en utilisant le tribut payé par les Song, a fait de rapide progrès et à atteint un zénith économique et politique.

Système politique
La dynastie Liao prétendit être le successeur légitime de la dynastie Tang.Les lois étaient appliquées différemment en fonction de la culture et de l’économie des régions.
. Le système administratif était principalement tribal. Pour les peuplades Khitan,c’est le système tribal qui fut adopté, en maintenant leur rites traditionnels de cuisine et d’habillement. Pour les peuplades Han, en particulier dans l’agriculture, c’est le système Tang qui fut employé. Ceci incluait l'utilisation des titres officiels Tang, un système d'examen pour la nomination à la fonction publique et un modèle chinois pour les impôts. La langue chinoise a continué d’être employée et des coutumes Han ont été gardées.
Les fonctionnaires de cette époque ont été divisés en deux groupes selon  leurs provenances (le nord ou le sud). Des systèmes administratifs correspondants furent établis pour chaque région. Le système administratif Khitan,( appelé le système orthodoxe), fut appliqué aux fonctionnaires Khitan (appelés également les fonctionnaires nordiques), alors que le système administratif Han était appliqué aux fonctionnaires Han, ( appelés les fonctionnaires méridionaux). En raison de différentes coutumes et  niveaux de développement économique, les fonctionnaires nordiques ont principalement gouvernés les Tartares Khitan et d'autres peuples nomades tandis que les fonctionnaires méridionaux prenaient en charge l'agriculture principalement dans les régions où les peuplades Han résidaient. Comme la dynastie Liao a été fondée par le Khitan, les fonctionnaires nordiques étaient supérieurs en statut à leurs confrères méridionaux. C’est le système administratif méridional (le système féodal )qui fût appliqué dans les états des plaines centrales. Après que le Liao ait conquis les seize préfectures dans la région de Yanyun, ce système fût amélioré.

Économie sociale
Le Liao est passé par différentes étapes de développement économique. Dans les premières années, il a  dépendant de l'expansion, de l'esclavage et des vols, et son développement est demeuré lent et perturbé. L’économie n’existait pas jusqu'au règne de l'empereur Shengzong .Lorsque le Liao parvint à instaurer la réforme féodale, son économie fit quelques progrès indéniables. Les gouverneurs de Liao ont  adopté un système de gestion économique différentiel, semblable à son système politique. Ce système favorisa le développement économique dans la totalité de la région du nord.
L'économie de Liao était basée sur l'agriculture et sur l’élevage des chevaux et des moutons. La pêche joua aussi un  rôle complémentaire. Les agriculteurs étaient la plupart du temps les peuplades Han qui vécurent dans la région méridionale et les peuples de Bohai qui vécurent dans la région orientale. La zone de chasse et de pêche couvrait la région de Khitan entre les fleuves Xar Moron et Tuhe, et la région des peuplades de Jurchen dans le nord-est. L'intégration des  différentes zones dans un système politique accéléra les communications entre les différentes nationalités et favorisa  le développement économique. L'économie méridionale, qui avait été féodale pendant longtemps, dominait l'ensemble de l’économie.
L'approvisionnement en sel fournissait une importante source de revenu contrôlé par le gouvernement. La métallurgie était également une contribution industrielle importante à la richesse de la dynastie.

Culture

Culturellement, le Liao fit des avancées dans l'astronomie, la médecine et l'architecture. Un nouveau calendrier fut établi qui non seulement gardait les meilleures parties du calendrier Han des plaines centrales, mais également les principales caractéristiques des peuplades Khitan. Des progrès importants furent accomplis dans différents domaine comme l'acupuncture, les diagnostics basés sur le pouls, la gynécologie, l'obstétrique et la conservation des corps. Le livre de l'Acupuncture et du Pouls, écrit par le docteur Zhi Lugu, acquit une large popularité à cette époque. L'architecture de Liao, influencée par le style Tang  les coutumes Khitan, acquit son style unique.
Le Liao honora la philosophie confucéenne mais les dirigeants encourageaient le bouddhisme chinois.

Effondrement de la dynastie de Liao
La dynastie Liao a commencé a décliner après une période de prospérité qui correspondait au règne des empereurs Shengzong et Xingzong. Dans les premières années du 12ème siècle, le peuple Jurchen s'est progressivement développé et devint une grande menace au Liao. En 1115, les Jurchen établirent leur propre dynastie Jin (Kin) (1115 - 1234) avec Aguda comme empereur et la même année, l'armée Jin captura Huanglong, une ville stratégiquement importante du Liao. Plus tard les Jurchen établirent une alliance avec les Song afin d'attaquer le Liao. Ce fut une alliance que les Song allaient regretter quand les Jurchen vaincront les Song et s’établiront eux-mêmes comme la dynastie Jin en 1115.
Le gouvernement de Liao, affaibli par les désastres économiques et les querelles internes, devint inflexible. Rapidement, l'armée Jin occupa la majeure partie du territoire de Liao. En 1125, l'empereur Tianzuo fut capturé par l'armée Jin, ce qui amena la dynastie Liao à sa fin. En 1131, Yelu Dashi, un ancien ministre de Liao, rétabli le Liao dans la vallée Chuhe qui devint  le Liao occidental et fut conquit par les mongols en 1218.
La dynastie de Liao occupa le trône pendant 219 années avec neuf empereurs. Au sommet de sa puissance et de son influence, son territoire atteignit la côte de la mer du nord, la mer orientale, la mer jaune et la mer de Bohai dans l'est, le Jinshan (maintenant la montagne Altai) et Liusha (maintenant le désert de Bailongdui dans le Xinjiang) à l'ouest, les rivières Kelulun, E'erkun et Selun'ge dans le nord, le côté sud des montagnes externes de Xing'anling dans le nord-est, la partie nord de Shanxi, Baigou dans la province de Hebei et la partie nord de Gansu dans le sud.

Dynastie Xia  occidentale  : 1038 - 1227

L'empire Tangut (littéralement « Xia occidental ») (1032 – 1227). Établi au 11ème siècle, il s'épanouit au début du 13ème siècle jusqu'à sa  conquête par les mongols. Occupant la région le long de l'itinéraire commercial entre l'Asie centrale et l'ouest, les Tangut furent les voisins de la Chine nordique, commandée par les Song chinois et, plus tard, par l’ l'empire Jurchen.  –
Le nom « Tangut » provient du nom mongol pour la contrée Tang. Le nom chinois est Xi-Xia, littéralement « Xia occidental », et est souvent employé en littérature sinologiste. Les Tanguts appelaient leur propre pays « le Grand Etat du Blanc et de l'Elevé ».
Fondations - Après avoir été sous la pression militaire de l'empire tibétain quelques tribus  Tangut se sont soumises à la Chine des Tang sous l'empereur DeZong en 799. Les Tanguts qui se sont soumis furent déplacés vers la région d'Ordos près de Ningxia, tandis que ceux qui sont restés, acceptèrent la domination politique tibétaine, et devinrent connu en Chine sous le nom de My-yao.
Les Tanguts sont restés fidèles aux Tang pendant la révolte de Huang Chao, mais établirent une indépendance de fait quand les Tang chutèrent en 906. Ils ont maintenu leur indépendance de fait tout au long de la période des Cinq Dynasties. Pendant cette période, leur chef de clan prit le titre de Dingnan Jiedushi et cela resta sous les Cinq Dynasties. L'empereur Mingzong des derniers Tang fit une tentative infructueuse pour conquérir Dingnan en 932 après avoir cru à tort que Dingnan était sur le point d'avoir une alliance avec Liao.


La fondation d'un état Tangut en tant que tel va de nouveau resurgir en l’an 982 sous Li Deming. Ce n’est pas avant 1038 que le chef de clan Li Yuanhao fils de Li Deming,( qui commandé également la création d'un système d'écriture Tangut et la traduction du chinois classique en Tangut), s'est proclamé empereur, et exigea de l'empereur Tang de le reconnaître comme égal. La cour Song accepta de reconnaître Li Yuanhao comme « gouverneur », mais pas comme « empereur », ce titre étant  réservé à l'empereur Song. Après d’intenses contacts diplomatiques, en 1043 l'état Tangut accepta de reconnaître  Song comme empereur en échange d'un tribut annuel, qui supposait une reconnaissance tacite de la part des Song de la puissance militaire des Tangut.

Les Tanguts et les mongols 
- l'empire mongol fit six campagnes contre les Tanguts (1202, 1207, 1209-10, 1211-13, 1214-19, 1225-26). En 1207, Li An-ch'uan se soumit aux mongols, et donna sa fille en mariage à  Genghis Khan. Li An-ch'uan abdiqua, et mourut, en 1211.
Les mongols demandèrent à leurs alliés et tributaires de l'aide militaire dans leur campagne contre les pays islamiques, bien que l’empereur Tangut Li Zunxu y soit disposé, sa cour et en particulier son général étaient contre cette idée. Quand Genghis Khanan revint de sa campagne le nouvel empereur Li Dewang s’allia a lui, mais Genghis Khanan douta de sa sincérité. L'empereur Dewang mourut pendant les combats et Li Xian lui succéda, ce fut le dernier règne des Tangut. Li Xian négocia pour la paix, qui fut acceptée, mais il fut exécuté par Tolui le fils de Genghis Khanan, et l'état Tangut fut alors entièrement incorporé à l'administration mongole.

Dynastie Jin : 1115 - 1234

La dynastie Jin (1115-1234 ; Anchu en langage Jurchen), également connue sous le nom de dynastie Jurchen, fut fondée par le clan Wanyan du Jurchen, ancêtres des Manchous qui établirent la dynastie Qing environ 500 ans plus tard. Le nom est parfois écrit Jinn pour le différencier d'une précédente dynastie chinoise Jin dont le nom est orthographié de la même façon dans l'alphabet romain.
Fondée en 1115 dans la Manchourie du  nord, elle a annihilé avec succès en 1125 la dynastie Liao qui avait maintenu l’équilibre entre la Manchourie et la frontière nordique de la Chine pendant plusieurs siècles. Le 9 janvier 1127 les forces de Jin pillèrent Kaifeng, capital de la dynastie Song nordique, capturèrent les deux empereurs Qinzong, et son père, l'empereur Huizong, qui  abdiqua face aux forces Jin.  Ils signèrent un accord de paix en 1141 et c’est en 1142 après avoir signé le traité de pais qu’ils cédèrent la chine du nord a la dynastie Jin .
En 1616, les Manchous sous la conduite de Nurhaci établirent la dernière dynastie Jin. En 1636  Jin fut renommée dynastie Qing  et continua la conquête de la Chine proprement dite pour devenir la dernière dynastie de la Chine impériale.

Dynastie Yuan : 1279 - 1368

Kublai déplaça la capitale mongole de Karakorum vers un lieu près de Beijing. L'empire mongol était vaste. Il s'est étendu d'Europe de l'Est à la Corée et de la Sibérie à la périphérie nordique de l'Inde. Au lieu d'être des seigneurs tribaux, les mongols régnaient comme s’ils étaient chinois. C'est pourquoi ils adoptèrent le nom de la dynastie Yuan. Pendant ce temps, le commerce de l'ouest vers l'est s’est considérablement accru. Beaucoup de missionnaires et de négociants influencèrent les Chinois.
L'étranger le plus connu qui visita la Chine à cette époque fut Marco Polo. Il y avait du ressentiment envers les mongols de la part des Chinois. Le contrôle mongol de la Chine commença à se détériorer. Des soulèvements prirent naissance dans chaque province chinoise et, en 1360, Chu Yuan-chang réussi à exercer le contrôle sur l'ensemble de la vallée du fleuve Jaune. En 1371,  il réussi à repousser les mongols en Mongolie.

n 1276 après JC quand les mongols envahirent et prirent la Chine, ils avaient déjà régné sur un grand empire pendant environ cinquante années. Leur empire s'étendait de l’Inde et de la Russie vers la Chine et la Corée du nord. En 1276 les mongols capturèrent la capitale Song de Hangzhou, et en 1279 les mongols contrôlaient toute la Chine. Kublai Khan, le chef mongol, déplaça la capitale de l'empire mongol de Karakorum en Asie centrale vers Beijing. En 1271, quand il eu 56 ans, Kublai Khan se proclama empereur de la Chine.
Kublai Khan essaya de conquérir le Japon en l'an 1274 et 1281 après JC, mais il en fut empêché par une grande tempête. Il essaya également de reprendre le Vietnam du nord (Annam) et la Birmanie,  sans beaucoup de succès. En Chine, le règne de Kublai Khan n'était pas très réussi. Les Chinois n’appréciaient pas que Kublai Khan ait donné à des étrangers, comme le vénitien Marco Polo, tous les postes de gouverneurs et de juges, au lieu de choisir des chinois.  Kublai Khan ne faisait pas confiance aux Chinois.
Kublai Khan mourut en 1294, et ses successeurs ne parvinrent pas a garder l'empire mongol . Pendant les années 1350 après JC, un mouvement révolutionnaire appelé les Turbans Rouges devint actif en Chine du nord.
En 1356, les Turbans Rouges, sous la conduite de Chu Yuan-chang, capturèrent Nanjing. Chu Yuan-chang conquis graduellement la Chine, et repoussa les mongols. En 1368, Chu Yuan-chang se déclara empereur de la Chine, sous le nom de Hung-wu, et il captura la capitale mongole de Beijing. C’est le commencement de la dynastie Ming.

Art dans la dynastie Yuan: Vous pourriez penser que l'invasion des mongols en 1279 a  pu tuer de nombreux d'artistes et qu'il n'y aurait pas beaucoup d’art à cette époque, mais ce n'est pas la réalité. Vous pourriez aussi penser que les artistes chinois commencèrent à peindre dans un style mongol, mais ni l’un ni l’autre ne se sont produit. La peinture traditionnelle continua à un niveau très élevé tout au long de cette période. Les artistes continuèrent a peindre des paysages, bien que les personnages soient devenus plus importants dans les paysages qu'ils ne l’aient été sous la dynastie Song. Les artistes commencèrent aussi à prêter attention aux différents genres de traits et aux surfaces à peindre. La peinture des objets vivants comme les fleurs est également demeurée importante.. A cette époque, beaucoup d'hommes riches peignaient des tableaux, ces hommes voulaient montrer qu’ils étaient  instruits et artistes. La poterie aussi a continué à se développer pendant la dynastie Yuan.


web design & development : h2a.lu
//