Zhejiang

porte le nom du fleuve de Zhejiang ( Qiantang de nos jours) qui traverse sa capitale. Le nom de la province est souvent raccourcit en `Zhe'. Zhejiang est entourée à l’est par la mer de Chine, au delà de laquelle se trouvent les îles Ryukyu du Japon, au nord par la province de Jiangsu et la municipalité de Shanghaï ; au nord-ouest par la province d'Anhui, à l’ouest par la province de Jiangxi et au sud par Fujian.


Histoire

Zhejiang, aussi appelé Chehkiang ou Chekiang, n'a pas été influencé par la naissante civilisation chinoise mais fut habitée par les Yue pendant la dynastie Shang. Pendant la période ‘Printemps et Automne’, l’état Yue fut fortement influencé par les Chinois. En 473 avant JC, sous le roi Goujian de Yue, cet état détruisit l'état de Wu qui était une puissance importante à ce moment-là. En 333 avant JC, Yue fut alternativement conquis par Chu, plus tard l'état de Qin unifia l'empire chinois en 221 avant JC en asservissant tous les états de la Chine.

Bien qu'elle ait été sous la domination chinoise pendant les dynasties Qin et Han, Zhejiang était encore habitée par des Yue avec leurs propres structures politiques et sociales. Vers la fin de la dynastie Han, les seigneurs de guerre Yan Baihu et Wang Lang étaient au pouvoir à Zhejiang, suivi de Sun Ce et de Sun Quan, qui ont par la suite fondé le royaume de Wu, qui fut l'un des Trois Royaumes.

Quand les peuples nomades nordiques conquirent toute la Chine du nord et établirent les Seize Royaumes et les dynasties nordiques, de nombreux réfugiés arrivèrent dans la Chine du sud, ce qui accéléra la diffusion de la culture chinoise dans l'ensemble de la Chine, y compris Zhejiang.

La dynastie Sui rétabli l'unité, ce fut pendant cette période que le Grand Canal de la Chine fut construit, reliant Hangzhou aux plaines de la Chine du nord et reliant Zhejiang avec les centres de la civilisation chinoise. Pendant l'âge d'or de la Chine, sous la dynastie Tang, Zhejiang faisait partie du circuit de Jiangnandong et les gens commencèrent à noter sa richesse croissante. Quand la dynastie Tang s'est disloquée, Zhejiang a composé la majeure partie du territoire du royaume régional de Wuyue.

L'unité a été rétablie pendant la dynastie nordique Song autour de 960 et la prospérité du sud de la Chine commença à dépasser celle de la Chine du nord. Après que le nord ait été perdu aux Jurchens en 1127, Zhejiang était à son zénith. Sa capitale, Hanghou, était la capitale de la dynastie Song des Chinois Han. Célèbre pour sa beauté et sa richesse, elle pu être la plus grande cité du monde de son époque.

À partir de cette époque, Zhejiang et son voisin du sud, Jiangsu, ont été synonymes de luxe et d’opulence dans la culture chinoise. La force politique de Hangzhou s'est affaiblie avec la conquête mongole et l'établissement de la dynastie Yuan en 1279, bien que la ville ait continué à prospérer. Marco Polo a visité la ville (qu'il a appelée `Kinsay'), et l'a surnommée « la ville de grande qualité et la plus noble au monde ».

La dynastie Ming a chassé les Mongols en 1368 et fut la première à établir la province de Zhejiang; depuis cette époque, les frontières sont demeurées en grande partie les mêmes.
Après l’instauration de la République Populaire de Chine sur le continent chinois en 1949, le gouvernement basé à Taiwan continua à contrôler les îles de Dachen près des côtes de Zhejiang jusqu'en 1955, installant même là-bas un gouvernement provincial rival de Zhejiang. La situation était en fait très semblable à celle de la province de Fujian aujourd'hui.

Economie

Zhejiang est connue comme pays des poissons et le riz est la récolte principale de la province, suivi du blé. La pêche de Zhoushan est la plus grande dans le pays et le nord de Zhejiang est le centre de l'aquaculture en Chine.
Deux produits toujours associés à la Chine, le thé et la soie, sont également important pour l'économie de Zhehiang. Ce qui est considéré comme le thé chinois le plus fin, le thé renommé de Longjing, est produit à Hangzhou, la province dirige toute la Chine pour l’ensemble de la production de thé. Dans la production de la soie. Zhehiang est le numéro deux de toutes les provinces.

Zhehiang s'est faite une des provinces les plus riches en suivant son modèle de développement, le modèle de Zhejiang, basé sur l’établissement des priorités et l’encouragement de l'esprit d'entreprise. Le modèle de Zhejiang consolide beaucoup de petites entreprises qui pourvoient aux caprices du marché; les investissements publics dans les infrastructures et la production des marchandises en vrac à prix réduit pour l'utilisation domestique et l'exportation. L' « esprit de Zhejiang » est devenu légendaire en Chine, bien que les économistes s'inquiètent que le modèle ne soit pas viable, en particulier car il prend une taxe sur les matières premières et ne prépare pas les entreprises pour devenir plus sophistiquées ou technologiquement avancées.

Les ports commerciaux importants incluent Ningbo, Wenzhou, Taizhou et Zhoushan. Quand il sera terminé, le pont de la baie de Hangzhou construit entre le comté Haiyan et Cixi sera le plus long pont de mer dans le monde.
Le revenu net par habitant de la ville de Zhejiange a montré une vraie croissance annuelle de 10,4 pour cent en 2005, atteignant 16.294 yuans (2.009 USD), alors que les résidants ruraux voyaient leur propre revenu par habitant atteindre 6.660 yuan, une croissance réelle de 6,4 pourcent annuel.


Démographie

La grande majorité des habitants de Zhejiang sont des Chinois Han, ainsi que deux grandes minorités les She et les Hui.

Culture

Linguistiquement Zhejiang est extrêmement diversifié, en grande partie en raison de la nature montagneuse de la province qui isola les communautés. Les habitants de Zhejiang parlent Wu, mais les dialectes Wu peuvent être si divers qu'un dialecte d’un village peut être incompréhensible aux villageois de la vallée suivante. Des dialectes non-Wu sont également parlés, principalement le long des frontières. Les gens de Zhejiang sont connus pour avoir une mauvaise compréhension du mandarin standard mais une capacité étonnante pour l'esprit d'entreprise et le travail dur.

Zhejiang est le foyer d'une des formes les plus avancée de l'opéra chinois, Yueju, qui est traditionnellement exécuté seulement par des femmes, dans les rôles féminins et masculins. D'autres traditions importantes d'opéra de Zhejiang incluent Yongju, Shaoju, Oujo, Wuju, Taizhou Luantan et Zhuji Luantan.

Il est probable que le thé chinois le plus prestigieux, le thé de Longjing ou thé du dragon, proviennent de Hangshou, également renommée pour deux créations liés à la Chine et dans l’ensemble de l’est – les ombrelles en soie et les éventails. La cuisine de Zhejiang est l'une des huit grandes traditions de la cuisine chinoise.

Célèbre pour leur prospérité et l’opulence depuis les périodes antiques, le nord de Zhejiang et le voisin Jiangsu au sud ont longtemps prêté aux poètes leurs noms de lieu. En insérant simplement ces noms de lieu, les poètes pouvaient donner un sens de rêverie et de splendeur, beaucoup de poètes célèbres ont juste fait cela. Il y a un dicton populaire qui dit en gonflant les cœurs avec fierté : « là haut il y a le ciel ; en-dessous il y a Suzhou et Hangzhou ».

Personnes célèbres

Voici les personnes célèbres avec de fortes attaches à Zhejiang, bien qu'elles puissent ne pas être nées là :
Zhang Binglin (1868 - 1936), linguiste
Eao Yuanpei (1868 - 1940), éducateur
Lu Xun (1881 - 1936), écrivain proéminent, père de la littérature chinoise moderne
Chiang Kai-Shek (1887 - 1975), président de la République de Chine
Xu Zhimo (1893 - 1931), poète
Hu Zongnan (1896 - 1962), général
Mao Dun (1986 - 1981), romancier
Chen Cheng (1897 - 1965), ministre de la République de Chine à Taiwan
Zhu Ziqing (1898 - 1948), auteur et poète
Ba Jin (1904 - 2005), auteur
Chiang Ching-kuo (1910 - 1988), président de la République de Chine à Taiwan

Tsien Hsue-shen (b. - 1911), le père des fusées chinoises
Jinyong (b. - 1924), auteur de Wuxia






Attractions touristiques

Les emplacements touristiques favoris incluent :

Le temple de Baoguo, la plus ancienne structure en bois intacte en Chine méridionale.
Putuo Shan, une des montagnes bouddhistes les plus célèbres de la Chine, associées par les bouddhistes chinois à Guan Yin.
Le temple de Qita, Ningbo.
Shaoxing, Wuzhen et d'autres villes d'eau.
L’ancienne capitale de Hangzhou
Tiantai Shan, une montagne importante pour bouddhistes zen
Lac occidental, dans Hangzhou
Yandang Shan, un panorama montagneux au nord de Wenzhou
Lac Qiandao, littéralement lac des Mille Iles.

Facultés et universités

Université de Nottingham, Ningbo, Chine
Université de Zhejiang
Université de technologie de Zhejiant
Université de Ningbo
Université Normale de Zhejiang
Université des finances et des sciences économiques de Zhejiang
Université Hangzhou Dianzi


web design & development : h2a.lu
//