Jiangsu

Située le long de la côte est du pays, la province a un littoral de plus de mille kilomètres le long de la Mer Jaune, le fleuve Yangtze traverse le sud. Son nom a pour origine l’abréviation de la ville de Jiangning (Nanjing de nos jours) ‘jiang’ et ‘su’ de la ville de Suzhou. Jiangsu longe Shandong au nord, Anhui à l'ouest et Zhejiang et Shanghai au sud.

Histoire

Cette région, en dehors de la civilisation chinoise durant les premières dynasties chinoises fut le berceau de l'ancien peuple ethnique Huai Yi. Pendant la dynastie Zhou les relations avec les autres régions se sont améliorées, l’état de Wu y établit son gouvernement, centré à Gusu (maintenant Suzhou) qui devint une grande puissance à la fin de la période ‘Printemps et Automne’. En 484 avant JC, King Helu de Wu défit l'état de Qi, puissance majeure dans l’actuelle Shandong et combattit pour le rôle de suzerain de toute la Chine. L'état de Wu fut incorporé en 473 avant JC par l'état Yue, qui à son tour tomba sous l'état Chu en 333 avant JC. Par la suite l'état Qin les maîtrisa tous et établit la Chine comme nation unifiée en 221 avant JC.

Pendant le premier âge d'or de la Chine sous la dynastie Han, Jiangsu ressemblait à un marigot, loin de l’agitation et de l’animation de la plaine de la Chine du nord. A cette époque, elle était administrée par deux provinces, Xuzhou dans le nord et Yangzhou dans le sud. Bien que le royaume Wu se soit développé à partir du sud de Jiangsu, Jiangsu ne joua pas d’autre rôle important dans l'histoire chinoise jusqu'au début du quatrième siècle lorsque les nomades venus du nord l’envahirent pendant la dynastie Jin occidentale. Ces nomades établirent leurs royaumes à travers le nord ce qui entraîna l’aristocratie chinoise Han à s’installer dans le sud et établit la dynastie Jin orientale (des réfugiés) en 317, au Jiankang (Nanjing).
Durant les dynasties Nord et Sud, Nanjing fut la base de quatre dynasties de l’ethnie chinoise Han combattant les barbares nordiques qui prirent de plus en plus le contrôle et qui intégrèrent le Jiangsu nord.

L'unité fut rétablie en 581, la Chine entra dans une autre période de son évolution sous la dynastie Han.
Jiangsu n’est devenu un centre commercial synonyme de luxe et d’opulence qu’à partir de la Dynastie Song. Elle vit à ce moment là la croissance d'une riche classe marchande et d'une économie de marché émergente. Le sud de Jiangsu reste l'une des régions les plus riches de Chine et Shanghai, probablement la plus riche et la plus cosmopolite de toutes les villes chinoises, est une prolongation directe de la culture du sud de Jiangsu.

La dynastie Jurchen Jin pris le contrôle de la Chine du nord en 1127 et les mongols saisirent le pouvoir au treizième siècle. Les mongols furent défaits par la dynastie Ming qui au début firent de Nanjing leur capitale. Après un coup d’état par Zhu Di (empereur Yongle) la capitale fut déplacée au nord à Pékin. Les deux noms des villes reflétaient cette partie de l'histoire : Nanjing signifie capitale méridionale et Beijing signifie capitale nordique.
Le sud de Jiangsu continua d’être un important centre de commerce et quelques historiens pensent que l'industrialisation et le capitalisme commençaient à émerger de la région où s’épanouirent les industries textiles, mais ces tendances ont été réprimées longtemps avant qu'elles aient atteint l'ouest.

Tandis que la capitale se déplaçait vers le nord, Jiangsu et son voisin Anhui gardèrent leurs statuts spéciaux comme territoires appelés Nanzhili et étaient dirigés directement par le gouvernement central. La dynastie Qin changea cela en établissant Nanzhli comme province de Jiangnan ; Jiangsu et Anhui furent séparés en deux provinces et Jiangsu garda plus ou moins les frontières qu’elle a aujourd’hui.

Quand les influences occidentales commencèrent à être ressenties vers 1840, les riches marchands du sud de Jiangsu furent exposés à de nouvelles tendances et idées. Shanghaï, petite ville quelconque devint rapidement une métropole énorme pour le commerce et les banques et finalement se transforma en une municipalité indépendante.

Le sud de Jiangsu fut considérablement impliqué dans la rébellion massive et mortelle de Taiping de 1851 à 1864 qui tenta d'établir une théocratie chrétienne en Chine. La rébellion commença dans le sud et vers 1853 établi Nanjing comme capitale, renommée Tianjing, « Capitale Divine ».

La Chine fut déchirée par des seigneurs de la guerre peu après la création de la République Populaire de la Chine établie en 1912. Jiangsu changea de main plusieurs fois, en avril 1927 Chiang Kai-Shek établit son gouvernement à Nanjing et rassembla presque toute la Chine sous son contrôle.
La deuxième guerre Sino-japonaise éclata en 1937 et le 13 décembre, Nanjing tomba. L’occupant japonais commis tellement d'atrocités les trois mois suivants que cette période est connue comme massacre de Nanjing. Nanjing fut le siège du gouvernement collaborationniste de l’est de la Chine, sous Wang Jingwei, et Jiangsu resta sous l’occupation japonaise jusqu'à la fin de la guerre en 1945.
Nanjing redevenue capitale après la guerre, une séparation éclata entre le gouvernement du Kuomintang et les forces communistes. La campagne décisive de Huaihai qui fut menée dans le nord de Jiangsu, eu pour résultat la victoire communiste. Les communistes prirent Nanjing tandis que le Kuomintang se sauvait vers le sud, finissant par la suite à Taipei de laquelle la République de Chine administre toujours Taiwan et ses îles voisines tout en continuant à proclamer Nanjing comme sa capitale légitime.

Les communistes ont fait de Beijing leur capitale et Nanjing a été rétrogradée au niveau de capitale provinciale de Jiangsu. Les réformes économiques de Deng Xiaoping laissèrent au début Jiangsu de côté, ainsi que d'autres régions, ce n’est qu’à partir des années 90 que les réformes y ont été également appliquées. Deux villes méridionales proches de la municipalité de Shanghai, Suzhou et Wuxi, sont devenues très prospères et parmi les 10 principales villes de Chine (surpassant Nanjing) pour le produit intérieur brut.

Géographie

Jiangsu est très plat et bas, couvert par des plaines à 68 pour cent de sa surface totale et par l'eau pour 18 pour cent. Le point le plus élevé de la région est le Mont Yuntai qui culmine à 625 mètres. Les grands lacs incluent les lacs Taihu, Hongze, Gaoyou, Luoma et Yangcheng. La majeure partie de la province est à moins de 50 mètres au-dessus de niveau de la mer. Entrelacée, avec un système d'irrigation bien développé Jaingsu à reçu le surnom de Lang of Water (route de l’eau), et la ville méridionale de Suzhou a tant de canaux qu’elle est considérée comme la Venise de l'est. La Mer Jaune borde la province, et le Grand Canal de Chine coupe à travers Jiangsu du nord au sud, coupant à travers le système est-ouest des fleuves. Le plus long fleuve de la Chine, le fleuve Yangtze, s’étend à travers le sud de la province et atteint l’est de la Mer de Chine.

Autrefois la rivière Huai He traversait le nord de Jiangsu pour se jeter dans la Mer Jaune, mais depuis 1194 après JC, le fleuve Jaune plus au nord a changé son cours plusieurs fois, courant à travers Huai He dans le nord de Jiangsu au lieu de suivre son chemin habituel vers la baie de Bohai. L'envasement fut si important lors de la dernière rencontre en 1855 que le Huai He ne put plus suivre son chemin habituel vers la mer. Il déborda de son lit, créant et agrandissant le lac Hongze et le lac Gaoyou et commença à s’écouler vers le sud par le Grand Canal dans le Yangtze. Le vieux chemin du Huai He constitue aujourd’hui une série de canaux d'irrigation, un seul continue à couler le long de l’ancienne route et à se jeter dans la mer.

La province de Jiangsu a climats différents, chaud, tempéré à subtropical et humide. Les saisons sont bien définies, avec une température moyenne entre -2 à +4 degrés Celsius en janvier et de 26 à 30 degrés Celsius en juillet. Le printemps et l'été sont les saisons des pluies, alors que les ouragans peuvent se produire à la fin de l'été et au début de l’automne. La moyenne pluviométrique annuelle est de 800 à 1200 millimètres.

Economie

Jiangsu est très riche, se rangeant en seconde position parmi les provinces de Chine ayant le PIB le plus élevé. Son PIB par habitant en 2002 était de 14.500 yuans, mais il y a une disparité énorme entre le nord et le sud. Les villes méridionales comme Suzhou et Wuxi ont un PIB par habitant jusqu’à deux fois la moyenne provinciale. En 2004, le PIB nominal de Jiangsu était de 1,54 trillion de yuans (191,42 milliards USD), faisant de lui le troisième plus grand PIB de toutes les provinces de Chine. Son PIB par habitant était de 16.796 yuans (2.029 USD).

Historiquement Jiangsu était orientée vers les industries légère tels que le textile et l’alimentaire. Depuis 1949 elle a développé des industries lourdes comprenant l'industrie chimique et les matériaux de construction. Elle fabrique également des produits pour l'électronique et l’automobile. Les réformes économiques de Deng Xiaoping, bien qu'appliquée tardivement dans la province de Jiangsu, ont énormément aidé les villes méridionales, particulièrement Suzhou et Wuxi qui sont économiquement plus fortes que la capitale provincial de Nanjing. Dans la périphérie est de Suzhou, Singapour a construit le Parc Industriel de Suzhou, le seul parc industriel en Chine crée par un investisseur étranger. Ce parc est un brillant symbole de coopération entre la Chine et Singapour.

Les mines de sel de Jiangsu à Huaiyin ont plus de 0,4 trillion de tonnes de gisement, l’un des plus importants en Chine. La province a également des gisements de charbon, de pétrole et de gaz naturel, mais ses gisements de minerais non-métalliques sont plus importants. Sans compter le sel, Jiangsu a des gisements significatifs de halite (sel de roche), de soufre, de phosphore et de marbre.

Le système étendu d'irrigation de Jiangsu soutient son agriculture, notamment le riz, le blé, le maïs et le sorgho. L’agriculture inclut le coton, le soja, les arachides, le colza, le sésame, le chanvre et le thé. La menthe poivrée, la menthe verte, le bambou, les herbes médicinales, les pommes, les poires, les pêches, les loquats et les ginkgos sont également produits. Il y a également une base importante de production de la soie située dans la région du lac Taiju. Jiangsu est aussi un important producteur de produits aquatiques et de poissons d'eau douce.

Démographie

La population de Jiangsu était de 74,06 millions en 2003, avec la population rurale dépassant la population urbaine de presque 5 millions. La majorité des personnes sont des Chinois Han (99,64%) mais les minorités incluent les Hui et les Manchous.

Culture

Avant le 17ème siècle quand la province de Jiangsu fut formée, les régions nordiques et méridionales de la province avaient moins de contacts que de nos jours. Les trois villes prospères Suzhou, Wuxi et Changzhou, dont la culture est plus méridionale et souvent désignée comme étant le Wu constituent le sud de Jiangsu. Les autres parties de la province partagent ce qui est connu comme la ‘culture Jainghuai’, qui signifie la culture entre le fleuve Yangtse et le fleuve Huai He, bien que toutes les parties de la province ne soient pas dans cette région géographique. Nanjing et Zhenjiang sont au sud du fleuve, elles font culturellement partie de la région de Jianghuai. Depuis 1998, le gouvernement emploie de nouvelles classifications pour grouper les villes. Toutes les villes au sud du fleuve Yangtse font partie du sud de Jiangsu; les villes de Yanzhou, de Nantong et de Taizhou sont dans le Jiangsu du milieu, et le reste est dans le Jiangsu du nord. Bien que légèrement confus et complexe, seules les villes très au nord de Xuzhou et de Lianyugang peuvent être considérées comme appartenant à la culture chinoise du nord.

Le Mandarin et le Wu, deux principales subdivisions de la langue chinoise, sont parlés dans différentes parties de Jiangsu. Ces dialectes très distincts ne sont pas compréhensibles pour les différentes parties et une ligne de séparation où elles sont parlées est bien définie.

Beaucoup de formes d'art et de traditions culturelles proviennent de Jiangsu. L’une des plus renommée et prestigieuse est l'opéra chinois, le ‘Kunqu’, originaire de Kunshan. Le Pingtan, un type de fable musicale est également très populaire et est subdivisé selon le point d'origine. Le ‘Xiju’, autre forme d'opéra chinois traditionnel est populaire dans le Wuxi et le ‘Huaiju’ populaire au nord.

La cuisine de Jiangsu est l'une des 8 grandes traditions de la cuisine chinoise.
Suzhou est célèbre pour sa soie, sa broderie, son thé au jasmin, ses ponts en pierre, ses pagodas et ses jardins classiques, Yixing est célèbre pour ses services à thé et Yangzhou est estimé pour ses objets laqués et en jade. Le ‘Yunjin’ de Nanjing est une soie tissée très connue, et Wuxi produit les meilleures pêches de Chine.

Puisque Jiangsu était si célèbre pour sa richesse et son luxe, les poètes ont longtemps employé des noms de lieu de Jiangsu dans leurs travaux pour leur donner une qualité de rêve. Il y a un dicton qui dit que ‘au-dessus il y a le ciel; au-dessous il y a Suzhou et Hangzhou', ce qui fait toujours localement gonfler les cœurs avec fierté.

Tourisme

anjing a été la capitale de plusieurs dynasties chinoises et a de nombreux monuments historiques comprenant : la Montagne Pourpre, l'Observatoire de la Montagne Pourpre, le mausolée de Sun Yat-sen, le mur et les portes de cités de la dynastie Ming, le Mausolée Ming Xiaoling (le tombeau du premier empereur Zhu Yuanzhang des Ming), le lac Xuanwu, le Temple Jiming, le mémorial du massacre de Nanjing, le temple Confucius de Nanjing, le pont Nanjing sur le fleuve Yangtze et le zoo de Nanjing avec son cirque. Suzhou est célèbre pour ses jardins classiques qui sont désignés par l’UNESCO comme patrimoine de l’humanité ainsi que pour le temple Hanshan et la colline Hiqui. Zhouzhuange, la Venise de l'Est, qui attire les touristes pour ses voies fluviales, ses ponts et ses structures qui ont été préservés pendant des siècles. Wuxi revendique ce qui est connu comme « le Plus Grand Bouddha du Monde » et Xuhhou dans le nord est l'une des villes historiques distinguées de Chine.

Ce qui doit être vu :
Le Jardin des Lions dans Suzhou
Le Grand Bouddha à LingShan, Wuxi,
Le Palais Chaotien
Le parc Gulin,
L’île de Jiangxin
Les Marchés de Nuit
Le temple Qixia dans les Montagnes Qixis
Le Rocher du Gouffre à Yanziji
Les tombeaux des Empereurs de la dynastie Tang du sud

Les facultés et universités

8 facultés et universités à Nanjing et 2 à Suzhou


web design & development : h2a.lu
//