Jiangxi

Signifie littéralement ‘à l'ouest du Yangtze’, c’est une contraction de `Jiangnan Xi', c’est-à-dire `Jiangnan occidental'. Le nom est apparu sous la dynastie Tang quand le territoire de Jiangnan fut divisé en deux parties : occidentale et orientale. Jiangxi est une province méridionale, atteignant le fleuve Yangtze dans le nord jusqu’aux collines du sud. Il est encadré par Anhui au nord ; Zhejiang au nord-est ; Fujian à l'est ; Guangdong au sud ; Hunan à l'ouest et Hubei au nord-ouest.

Histoire

La vallée de la rivière Gan se situe au centre de Jiangxi et est un des passages utilisés pour traverser les montagnes du sud-est donnant de la valeur à Jiangxi comme itinéraire de transport, il a été stratégiquement important durant toute l’histoire chinoise. Pendant la dynastie Shang, Jiangxi ne fut pas influencée par la culture chinoise mais fut peuplée par les Yues. On ne connait pas grand chose de cette période de l'histoire de Jiangxi, mais pendant la période ‘Printemps et Automne’, la partie nord du Jiangxi moderne forma la frontière occidentale de l'état de Wu. L'évidence historique nous indique deux règlements à cette époque là : Ai et Po. Wu fut englobé dans l'état de Yue en 473 avant JC, et en 333 avant JC Yue fut conquis par Chu, qui fut à son tour assujetti à l'état de Qin en 221 avant JC. Cette année là fut fondée la dynastie Qin et pour la première fois il y eu un état chinois unifié.

Quand la Chine fut unifiée, Jiangzi fut incorporé à l'empire Qin. Les Qin eurent un système d'administration à deux niveaux, avec des commanderies au niveau supérieur et des comtés au niveau inférieur. Dans ce qui est maintenant Jiangzi, il y avait sept comtés qui étaient administrés à partir de la commanderie de Jiangxi. Tous les sièges de comté étaient situés le long du fleuve Gan et habituellement il n'y avait pas plus d'un jour ou deux de distance entre eux. Des implantations militaires ont existé dans deux de ces comtés. Ces premières implantations dans le Jiangxi ont largement survécu de l’époque Qin à nos jours.

Au début de la dynastie Han, la commanderie de Yuzhand fut responsable pour le Jiangxi du nord. Yuzhang vient du de la rivière Yuzhang, nom original de la rivière. Huit comtés supplémentaires ont été ajoutés en l'année 201 et trois autres plus tard. Sous la dynastie Han, les 18 comtés couvraient la majeure partie de la province moderne de Jiangxi.

Sous l'empereur Wu (Dynastie Han) la commanderie Yuzhand fut assignée à la province de Yangzhou pendant que des provinces commençaient à être établies à travers la Chine. En 291, pendant la dynastie Jin occidentale, Jiangxi devint sa propre province (‘zhou’) et s'est appelé Jiangzhou.
Sous la dynastie Sui, il y avait 7 commanderies et 24 comtés dans le Jiangxi, durant la dynastie Tang une commanderie et 14 comtés ont été crées.

Pendant la dynastie Tang, des divisions judiciaires furent instaurées comme niveau supérieur d'administration. Jiangxi était la première partie des divisions de Jiangnan, qui était en 733 divisés en deux parties : occidentale et orientale. Jiangxi faisait partie de la moitié occidentale, appelée la division de Jiangnanxi (littéralement ‘division occidentale au sud du Yangtze') d’où le nom Jiangxi. Jiangnanxi eu huit préfectures dans sa division, à savoir Hong, Rao, Qian, Ji, Jiang, Yuan, Fu et Xin.

La dynastie Tang pris fin en 907 et fut suivie par la période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes. Jiangxi appartenait au commencement à la dynastie Wu et ensuite à la dynastie Tang méridionale, toutes les deux basées dans ce qui est maintenant Nanjing. Pendant la dynastie Yuan, il y avait 13 divisions différentes et Jiangxi fut fondée pour la première fois. À cette époque là, elle incluait la plus grande part de la moderne Guangdong, mais pendant la dynastie Ming, Jiangxi acquis les frontières qu'elle a pratiquement toujours aujourd'hui.

Jiangxi devint l'une des premières bases pour les communistes après la chute de la dynastie Qing, beaucoup de paysans furent recrutés lors la Révolution du Peuple. Le soulèvement de Nanchang eu lieu dans Jiangxi pendant la guerre civile chinoise le 1er août 1927. Plus tard, les chefs communistes se sont cachés dans les montagnes méridionales et occidentales de Jiangxi quand le Kuomindang essaya de les faire partir. En 1931, le gouvernement de la République Soviétique Chinoise s’établi à Ruijin, qui est parfois appelée l'Ancienne Capitale Rouge ou Capitale Rouge. En 1935, après avoir été encerclés par les forces nationalistes, les communistes forcèrent les barrages et commencèrent la Longue Marche vers Yan'an.

Géographie

Jiangxi est entourée sur trois côtés par des montagnes ; les montagnes Mufu, Juiling et Luoxiao à l'ouest ; les montagnes Huaiyu et Wuyi à l'est, et les montagnes Jiulian et Dayu dans le sud. Le Jiangxi méridional est accidenté avec des chaînes de montagnes et des vallées en alternance, le nord est plus plat et plus bas. Le point le plus élevé de la province entière est le mont Haunggang dans les montagnes Wuyi, avec une altitude de 2157 mètres.

La rivière Gan longe toute la province du sud au nord, et se jette dans le lac Poyang (le plus grand lac d'eau douce en Chine) dans le nord.
Le climat est subtropical, avec des températures moyennes en janvier entre 3 et 9 degrés et entre 27 et 31 degrés en juillet. Les précipitations annuelles sont de 1200 - 1900 millimètres.
Les principales villes au Jiangxi incluent Nanchang, Jiujiang, Pingxiang, Jingdezhen, Ganzhou, Yingtan et Fuzhou.

Administration

Jiangxi est divisée en 11 préfectures, elles-mêmes divisées en 99 comtés. Les comtés sont composés de 1548 communes.

Economie

Jiangxi a de nombreux gisements de cuivre, tungstène, d'or, d'argent, d’uranium, du thorium, du tantale, du niobium et d'autres ressources minérales, mais reste une des provinces les plus pauvres de Chine. Les provinces voisines Guandong, Zhejiang et Fujian sont parmi les provinces les plus riches et sont parfois blâmées pour prendre l'argent et les talents de Jiangxi.
Le riz est la récolte principale au Jiangxi avec le coton et la graine de colza.
Le PIB normal pour 2004 était d’environ 349,6 milliards de yuans (43,37 milliards USD) et par habitant le revenu était de 6650 RMB (803 USD).

Démographie

Jiangxi est peuplée par plus de 99 pour cent de Chinois Han, quelques minorités comprenant les Hui et les Zhuang. Dans les régions méridionales habitent une minorité connue sous le nom de Hakka avec leur propre identité et leur propre langue, appelée Hakka.

Culture

Le Jiangzi a une grande variété de dialectes de la langue chinoise. Les deux tiers nordiques de la province parlent divers dialectes Gan dont le Nanchang, le Yichun et le Ji’an. Dans le tiers méridional de Jiangzi, le Hakka est parlé, et le long de la frontière nordique les personnes parlent des dialectes de Mandarin, de Hui et de Wu.

Jingedzhen a la réputation de produire la meilleure porcelaine de Chine.
Jiangzi est un centre historique du bouddhisme Chan, des exemples de l'architecture Hakka peuvent également être trouvés au Jiangzi. Bien que peu connue au delà de ses frontières, la cuisine de Jiangxi est différente et riche et a les saveurs les plus fortes en Chine. Les cuisiniers adorent employer des poivres de piment et des ingrédients marinés et fermentés.

Ganju est le type d'opéra chinois exécuté au Jiangxi.

Transport

Un chemin de fer de presque 1000 kilomètres, le Zhejiang-Jiangxi Railways, relie Hangzhou et Zhuzhou, Hunan.

Tourisme

Le secteur touristique du mont Lushan s’enorgueilli de splendides paysages et possède un intérêt historique, très célèbre et très populaire dans l’ensemble de la Chine. Deux temples bouddhistes très connus: le temple Donglin (bois de l’est) et le temple Tiefo (Bouddha de fer) sont situés non loin de ce mont proche de la ville portuaire de Jiujiang.

Le secteur touristique de Longhushan, près de Yingtan, prétend être le lieu de naissance du Taoisme et à une grande valeur symbolique pour les Taoistes. L’endroit est considéré par beaucoup comme étant le secret touristique le mieux gardé du Jiangxi avec ses nombreuses cavernes, ses temples, ses villages et ses montagnes.

Le parc national de Lushan a été déclaré patrimoine mondial par l’UNESCO en 1996.

Nature et faune

Historiquement Jiangxi, avec ses montagnes et ses forêts denses, a été l'un des endroits les plus sauvages de Chine centrale. Des scientifiques recherchent toujours l’existence de tigres aperçus pour la dernière fois il y a une vingtaine d’années. Des réserves sauvages pour protéger ou pour réintroduire des tigres ont été crées le long de la frontière nordique. Il existe une faune de mammifères comprenant le muntjak, les sangliers, les chats de civette et les pangolins qui sont protégés mais qui malheureusement finissent parfois sur les étals des marchés locaux. Les marais du Lac Poyang regroupent de nombreuses variétés d’oiseaux.

Facultés et universités

Université financière et économique de Jiujiang
Institut de technologie de la Chine de l’est


web design & development : h2a.lu
//